La Route Royale, ou Route du Sel, de Nice à Turin fut la première route carrossable à travers les Alpes.

JPG - 554.8 ko
carte route du sel

Depuis le Moyen-Âge, la Route du sel partait de Nice pour rejoindre le Piémont. Elle longeait la vallée du Paillon, traversait le village de L’Escarène, empruntait le col de Braus, arrivait à Sospel dans la vallée de la Bévéra, et continuait son parcours par le col de Bruis, redescendait dans la vallée de la Roya et remontait sur le col de Tende pour aller vers le Piémont.

JPG - 99.7 ko
route du sel

Le sel constitue le trafic le plus considérable et le plus régulier du Moyen Âge. Au XVIIIe siècle son rôle est en effet très important, utilisé pour l’élevage, la conservation des aliments et l’industrie du cuir. Cette route reliant Nice au Piémont (Italie) permettait le transport de ballots de sel à dos de mulets. En 1750, 30000 mulets étaient monopolisés uniquement pour le transport du sel. Ils transportaient au retour le blé et le vin, les peaux et les laines. Cette fameuse « route royale » a fait la prospérité des villages qui la bordent l’Escarène, Sospel, Breil, Saorge et Tende par exemple, contribuant ainsi à l’enrichissement du patrimoine culturel des vallées qu’elle traverse.

Vous pouvez télécharger le circuit sur i-Odyssée, l’application Iphone et Ipad